Voyage en Ethiopie : tourisme, risques et dangers
4.6 (91.11%) 36 vote[s]

L’Éthiopie est un pays magnifique, doté d’une histoire sans pareil, d’une flore et d’une faune fabuleuse et de certains des peuples les plus étonnants d’Afrique. Tour d’horizon des choses à ne pas manquer.. mais aussi des éventuels risques d’un voyage en Éthiopie.

Le tourisme en Ethiopie : un voyage aux milles atouts

Une nature généreuse

L’Éthiopie est l’un des plus beaux pays d’Afrique. Ses paysages sont épiques, tant par leur échelle que par leur beauté. Voici un endroit où vous pouvez faire du trekking à plus de 3000m au-dessus du niveau de la mer (Simien et Bale) ou visiter l’endroit le plus bas du continent africain (Danakil).

Entre les deux, il y a des hautes terres luxuriantes et des déserts impressionnants, des canyons vertigineux et des savanes, de vastes lacs et de hauts plateaux. Si vous regardez bien, vous trouverez aussi des points de repère d’une grande importance, de la source du Nil Bleu à la dépression du Danakil, désolante et envoûtante, parsemée de volcans actifs parmi les plus actifs d’Afrique.

Des merveilles historiques

L’Éthiopie, seul pays africain à avoir échappé au colonialisme européen, a conservé une grande partie de son identité culturelle, et son histoire est l’une des plus fascinantes d’Afrique. De Lucy, l’une de nos ancêtres les plus célèbres, jusqu’au royaume d’Axoum, ce pays conserve une trace fascinante de son histoire.

Aventures en plein air

Bienvenue à la destination de la faune sauvage la plus sous-estimée d’Afrique. Le loup éthiopien, ce canidé charismatique du haut pays autour des montagnes Simein, Menz-Guassa et Bale Mountains, est l’observation d’une vie. Les singes gelada, présents à travers le haut plateau du nord ainsi que d’autres primates, sont l’une des grandes curiosités de la nature éthiopienne. L’observation des oiseaux compte aussi parmi les meilleures d’Afrique. Ne rater également pas les éléphants à Babille, les crocodiles à Nechisar et les hyènes de Harar. Pour ne rien rater, n’hésitez pas à faire appel à Club aventure, comme Huwans-clubaventure.fr, qui ajoutera une toute nouvelle dimension à votre voyage.

Des peuples aux traditions fières

Quand il s’agit de cultures humaines, l’Éthiopie a l’embarras de la richesse. Citons les Surmi, Afar, Mursi, Karo, Hamer, Nuer et Anuak, dont les anciennes coutumes et traditions sont restées presque entièrement intactes. S’aventurer dans ces communautés et rester parmi elles, c’est un peu comme recevoir une initiation privilégiée dans un monde oublié.

Tourisme en Ethiopie : tout savoir sur les risques et dangers

Comparé à de nombreux pays africains, l’Éthiopie est remarquablement sûre – la plupart du temps. Les crimes graves ou violents sont rares ; et contre les voyageurs, c’est extrêmement rare. En dehors de la capitale, le risque de petite délinquance diminue encore davantage.

Un conseil simple pour les voyageurs : ayez toujours l’air de savoir où vous allez. Les voleurs et les escrocs auront tôt faits de vous repérer.

Il est très peu probable que vous rencontrerez de sérieuses difficultés – et encore moins si vous êtes prêt à les affronter.

Perturbations civiles

La majeure partie de l’Éthiopie est relativement exempte de problèmes, mais il y a quelques régions où les problèmes apparaissent à une fréquence inquiétante. Il s’agit notamment de la région d’Ogaden, des régions frontalières (qui peuvent inclure la dépression de Danakil) et de certaines parties du sud. Il s’agit généralement d’un mélange d’activités rebelles et de violence ethnique. Bien qu’il soit très peu probable que vous soyez pris au piège, restez attentif et préparer au mieux votre excursion.

Guides touristiques non officiels

Un taux de chômage élevé a donné naissance à de nombreux guides autoproclamés et non officiels. On vous approchera, accompagné pendant un certain temps, on vous donnera de l’information non demandée, puis on vous facturera. Méfiez-vous de toute personne qui s’approche sans vous poser de questions, en particulier à la sortie des gares routières, etc. Malheureusement, il y a presque toujours une arrière-pensée. Soyez poli mais ferme et essayez de ne pas devenir paranoïaque !

Banditisme

Dans certaines des régions les plus reculées – notamment dans le désert d’Ogaden au sud-est, près de la frontière kenyane ; le long de la route Awash-Mille la nuit ; et à l’extrême ouest – des bandits sont parfois signalés. Au début de 2012, cinq touristes étrangers ont été tués et quatre personnes ont été enlevées près du volcan Irta’ale dans la dépression Danakil. Le gouvernement a blâmé l’Érythrée pour ces attaques, mais personne n’a jamais été traduit en justice. Depuis lors, une importante présence militaire éthiopienne a rendu la région de Danakil plus sûre qu’auparavant, mais cela vaut quand même la peine de rester à l’écoute.

Vérifiez les avertissements d’avis aux voyageurs du gouvernement pour vous tenir au courant de tous les endroits à risques récents.

Vol à la tir

Le vol à la tire est le plus grand problème de sécurité pour les voyageurs, mais c’est surtout à Addis-Abeba et dans d’autres grandes villes.

Gardez un œil sur vos effets personnels dans les gares routières et méfiez-vous des gens qui vous proposent de mettre vos sacs sur le toit de l’autobus. Sachez que les voleurs professionnels opèrent parfois dans les grands festivals et marchés, ciblant aussi bien les Éthiopiens que les étrangers.

Your Message...Your name *...Your email *...Your website...

Laisser un commentaire