Le voyage à Amiens est multiple. Dans le temps d’abord, avec une visite de la plus grande cathédrale de France : même des esthètes comme Rodin vantent cette fierté locale ! Pour remonter encore mieux les siècles, retrouvez les couleurs d’origine du joyau go- thique pendant l’été, à l’occasion des illuminations en couleurs. Vous pouvez aussi choisir un Tour du monde (en moins de 80 jours) en suivant les traces de Jules Verne à plusieurs endroits de la ville. Le plus fascinant est la mai- son qui a vu naître ses plus belles inspirations.

Des airs d’Amsterdam

Au-delà de ces incontournables à refaire à l’envie, il est possible d’envisager des « voyages » moins prisés, mais qui vous apporteront un regard neuf sur cette région trop méconnue. Saviez-vous qu’ici l’on peut faire de la barque au milieu de coquets îlets, se lancer en pirogue polynésienne à la recherche des phoques ou visiter des lieux de mémoire très célèbres aux Antipodes ? Pour découvrir ces différents aspects, enfourchez un vélo ! Pas be- soin de vous encombrer du vôtre, Amiens propose un super plan. Juste en face de la gare, nul besoin de sortir vos lunettes pour trouver la tour Perret (avec ses 110 m, elle fut longtemps le plus haut gratte-ciel d’Europe de l’Ouest).

Au rez-de-chaussée, « Buscyclette » propose des locations à des prix modiques et l’assurance de vélos en parfait état. Selon les circuits, demandez conseil et optez pour le vélo de ville ou le VTT (dans ce cas prévoyez votre cadenas). On vous propose une carte avec les différents circuits non balisés, mais en comptant un peu sur votre sens de l’orientation et sur la gentillesse des Picards vous vous en sortirez aisément ! Le circuit « patrimoine » passe évidemment par les sites principaux de la ville : la cathédrale, l’élégant Cirque Jules Verne, le beffroi, et à côté de la place Gambetta la surprenante horloge Dewailly, surnommée aussi « Marie sans chemise » (vous comprendrez pourquoi en la voyant !).

L’itinéraire vous fait aussi plonger dans le cœur de l’atypique quartier Saint-Leu, où l’on trouve rangées les unes contre les autres les Amiénoises, des étroites maisons de brique aux volets et aux portes colorés, à un seul étage. Ce secteur mal famé pendant des décennies offre aujourd’hui la quiétude de petites rues pavées en journée et attire les fêtards durant la nuit. Le quai Bélu en bord de Somme a des petits airs d’Amsterdam. On y re- trouve le samedi matin le marché des Hortillonnages. Intrigués par ce nom ? Remontez sur votre selle pour le parcours suivant.

Des jardins flottants entourés de canaux navigables

Pour vous engager sur le circuit « Hortillonnages » (terme qui signifie « petits jardins »), démarrez depuis le parc Saint-Pierre.

Vous commencez par prendre un petit chemin à droite pour passer sous le grand boulevard Beauvillé et découvrir l’embarcadère des visites. N’hésitez surtout pas à revenir monter dans ces bateaux un peu plus tard, c’est une balade charmante et dépaysante ! En continuant, vous découvrez l’ambiance de cet en- semble de 300 hectares de beaux jardins maraîchers et d’agrément, les îlets étant entourés de 65 km de canaux. Après quelques portions plus urbaines, vous retomberez à Camon sur les étangs et le chemin de halage. Pour revenir au point de départ, il vous restera alors à par- courir 3,7 km en bord de Somme, le long de coquettes maisons ou cabanes accessibles grâce à de petits ponts individuels. Pour que ce moment devienne délicieux, visez le coucher du soleil. En fin de parcours, vous verrez apparaître l’élégante cathédrale sur fond de ciel crépusculaire.

Un cimetière réputé internationalement

Autre parcours proposé, celui des « parcs et jardins » vous amène dans des endroits romantiques. Le tour du parc Saint-Pierre vous offre de nouvelles vues sur la cathédrale, le parc de la Hotoie est un lieu de détente prisé (avec un zoo réputé qui compte 70 espèces), le halage le long de la Somme fait oublier le tissu urbain… Une fois arrivé au bout du parcours, au parc du Grand Marais, poursuivez durant un bon kilomètre pour rejoindre le grand cimetière de la Madeleine. On y vient du monde entier pour voir la tombe de Jules Verne. Sur la sépulture : une sculpture qui représente l’auteur soulevant son tombeau vers le ciel comme pour s’en libérer, en phase avec l’épitaphe « Vers l’im- mortalité et l’éternelle jeunesse ». En cheminant pour trouver cette tombe, on est presque gêné de trouver le lieu romantique, avec ses essences d’arbres curieusement mêlées, ses pentes irrégulières et ses tombes parfois surprenantes et émouvantes (onze d’entre elles sont classées). Si la liberté a du bon, vous pouvez aussi apprécier les visites cyclistes commentées. L’Office de tourisme en propose les samedis après-midi, du 9 juillet à la fin du mois d’août.

Pour les noctambules, essayez les conviviales sorties organisées les troisièmes vendredis du mois. Au milieu d’une sortie au rythme accessible, vous découvrirez de manière originale un site patrimonial insolite. Après ces mises en jambes, vous voilà rôdés pour pédaler jusqu’en Picardie Maritime en longeant la Somme. En cas de fringale, si vous n’avez pas pris le temps de savourer une bonne ficelle picarde ou les célèbres macarons d’Amiens avant de partir, trichez un peu et faites une partie de la soixantaine de kilomètres en train (plusieurs gares jalonnent le parcours). Le long de votre itinéraire, profitez de belles haltes, avec par exemple l’original parc de Samara (espace de découverte des techniques de nos ancêtres préhistoriques), le larris de Fontaine-sur-Somme avec sa vue panoramique sur les étangs ou encore la collégiale Saint-Vulfran d’Abbeville. Après avoir cheminé sur ce parcours bien agréable, profitez de la palette du littoral picard. Au sud, ce sont les falaises, les galets et les maisons au style Belle Époque de Mersles-Bains.

Au centre, la Baie de Somme est classée parmi les plus belles du monde. Sauvage, très changeante au gré des marées, elle est peuplée de phoques qui posent parfois leurs museaux sur les pirogues des curieux. Au nord, vous aurez la belle réserve ornithologique du Marquenterre et les interminables plages de sables propices au char à voile. Le secteur est très bien adapté aux vélos, ça tombe bien, vous en avez un !

Your Message...Your name *...Your email *...Your website...

Laisser un commentaire