Située au cœur du Pacifique Sud, à 1500 kilomètres des côtes australiennes et 1700 de la Nouvelle-Zélande, la Nouvelle Calédonie est un grand archipel de plus de 500 kilomètres de long, composé essentiellement de la Grande Terre, des îles Bélep, de l’île des Pins et des îles Loyauté.

Le plus grand lagon du monde

Comme une perle dans son écrin, elle est cerclée d’un immense récif de corail qui la protège des grands fonds et de la houle de la haute mer. C’est ainsi que la Grande Terre se blottit dans un superbe lagon, le plus grand du monde, aux trésors innombrables. Faune et flore endémiques protégées dans d’immenses réserves naturelles, variétés des espèces, beauté des paysages sous marins, la Nouvelle-Calédonie est une contrée marine privilégiée. Pour les adeptes, elle est sans conteste l’un des plus beaux spots de plongée au monde. Nous vous recommandons ce blog voyage pour plus d’infos.

L’activité en bouteille est de plus proposée par des structures professionnelles aux normes internationales, jusqu’à la promenade en scaphandre accessible au plus grand nombre. Plus simplement, la plongée en apnée offre, à elle seule, son lot de charme et de spectacle. À l’abri par sa barrière de corail, caressé toute l’année par les doux alizés du Pacifique, le lagon est aussi un paradis pour les activités nautiques, telles que la voile, la planche à voile, le fly surf, le surf, le ski nautique, le jet boat ou les excursions en bateau à fond de verre…

Un archipel culturel

La Nouvelle-Calédonie est devenue une terre paisible où se côtoient, grandissent et vivent ensemble des populations aux origines ethniques différentes : Kanak, Européens, Wallisiens, Futuniens, Polynésiens, Asiatiques, Indonésiens, Antillais… Aujourd’hui, ce brassage ethnique est la première richesse de l’archipel et contribue à une extraordinaire variété culturelle. Aussi, visiter la Calédonie, c’est d’abord rencontrer ses habitants et découvrir leurs traditions. En tribus, la gentillesse et l’accueil des hôtes sont bien plus qu’une réalité, c’est un art de vivre.

Cette philosophie se vit au quotidien à travers la coutume, moment solennel, et le partage du repas autour d’un feu de braises. Proches de la nature, les Kanak en connaissent tous ses secrets, ses contes et ses légendes, qu’ils livrent avec parcimonie aux âmes attentives.

Ailleurs, la vie des Broussards suscite l’admiration et le respect. Une vie dure et privilégiée à la fois, fondée pour la plupart sur l’agriculture et l’élevage. Des terres à perte de vue, du bétail conduit au fouet, des bivouacs au clair de lune, les stockmen se déplacent à cheval avec une sensation totale de liberté… L’étonnante beauté des paysages calédoniens suscite la vocation d’artistes sculpteurs, graveurs ou peintres. Ecrivains etphotographes succombent également à son charme. Langages universels, particulièrement présents dans la culture polynésienne et océanienne, la danse et la musique parent l’archipel de ses plus beaux atours.

A la découverte de Nouméa

Port naturel idéal du XIXe siècle, Nouméa est devenue le cœur économique, administratif et culturel de l’archipel. Boutiques, restaurants, cinémas et théâtres côtoient les jardins et les parcs de la ville. Les maisons coloniales des premiers Européens et les bâtiments en pierre de taille de l’administration pénitentiaire ou de l’armée, témoignages des années pionnières, se marient sans mal aux architectures plus modernes de la cité. Au cœur de la capitale calédonienne, la place des Cocotiers et son kiosque à musique, entourés de magasins divers, sont un haut lieu d’animation pour les Nouméens.

Plus loin, au pied du Quartier Latin, la baie de la Moselle accueille le marché de la ville, toujours très populaire, et une marina d’où partent la plupart des bateaux pour les îlots avoisinants. Les baies des Citrons et de l’Anse Vata se distinguent par leurs plages très prisées, au bord desquelles de nombreux hôtels, restaurants, bars, boîtes de nuit et casinos se sont développés.

Nouméa, c’est aussi le centre culturel Tjibaou et les musées, comme celui de la Ville ou de l’histoire maritime, vitrines des cultures différentes mais d’un passé commun des habitants de l’archipel. Le sport y a aussi toute sa place à travers les nombreuses installations de la ville : stades, salles omnisports, piscines, hippodrome, boulodromes, golf…

Une nature généreuse

Le doux climat, le relief varié et les nombreuses infrastructures offrent à la Nouvelle-Calédonie un choix immense d’activités, qu’il s’agisse de loisirs ou de sport, outre bien sûr le farniente sur ses magnifiques plages.

Les randonnées pédestres ou équestres à travers la chaîne, le long des rivières ou au beau milieu des plaines, peuvent s’effectuer au moyen de guides, très appréciés pour découvrir la faune et la flore calédoniennes, mieux comprendre l’esprit des tribus ou visiter les vestiges du passé. La bonne qualité des routes permet le tour de l’île en voiture ou en moto. Au cours du voyage, le défilement de paysages variés, tout comme le franchissement de la rivière « La Ouaïème » au moyen d’un bac, font partie de ces moments privilégiés et inoubliables.

Le tout terrain est en revanche conseillé lorsque l’on sort des sentiers battus… Plus physiques, le quad ou le vélo offrent d’autres sensations. Les activités sur l’eau ne manquent pas non plus, sur et dans le lagon, mais aussi en rivière avec notamment le canyoning et le canoë. Parapente, ULM, aviation et parachutisme sont autant de plaisirs pour les amoureux des airs. De nombreuses autres activités sont proposées : cricket, tennis, golf… pour un séjour des plus complets !

L’exotisme des îles

À chacune ses particularités, à chacune ses trésors. Mais pour le visiteur, aucune ne laisse indifférent. Jamais. Les Îles Loyauté Aux Loyauté d’abord, Maré, Lifou, Ouvéa, trois noms enchanteurs, trois havres de paix aux traditions respectées et à la nature préservée. Ici tout est pur : l’eau turquoise des baies protégées, la blancheur des plages de sable fin, l’accueil chaleureux des habitants…

Les Loyaltiens justement, sincères et généreux à la fois, ils font partager à leurs invités leur mode de vie, leur philosophie millénaire et leurs sourires légendaires. Sur ces îles, le temps semble avoir arrêté son cours. Sportif, culturel, reposant ou familial, ce séjour aux Loyauté devient ainsi, à chaque fois, une découverte, quelque part entre l’imaginaire et la réalité, le bien-être et l’essentiel.

L’île des Pins Joyau parmi les joyaux, l’île des Pins ne se décrit pas : elle se rêve. Ses plages de sable blanc, son lagon turquoise, ses paysages féeriques, la gentillesse de ses habitants, les Kuniés… autant d’atouts qui font de ce séjour un moment inoubliable.

Kuto, Kanuméra, Upi… les plus rayonnantes des baies de l’île sonnent comme une invitation au voyage. Parsemée d’îlots, lovée dans une eau chaude, cristalline et peu profonde, l’île est aussi un lieu apprécié des plongeurs.

Infos pratique

  • Comment s’y rendre ? Par avion via l’Asie, l’Australie ou la Nouvelle-Zélande. – Aéroport International de la Tontouta à 45 minutes de Nouméa.
  • Capitale : Nouméa.
  • Climat : Tropical océanique.
  • Population : 250 000 habitants d’origine mélanésienne, européenne, polynésienne et asiatique. –
  • Vaccination : aucune.
  • Langue officielle : Français et 30 dialectes mélanésiens.
  • Hébergement : Large gamme d’hébergements de l’hôtel de luxe au camping en passant par le gîte mélanésien en tribu.
  • Formalités : Passeport obligatoire + visa selon la nationalité.
  • Monnaie : Franc Pacifique (FCFP ou XPF) 1 € = 119,33174 FCFP.
  • Eau courante excellente.
  • Electricité : 220 V.
Your Message...Your name *...Your email *...Your website...

Laisser un commentaire