Tour cocktail de la Nouvelle-Orléans: Une histoire de boissons mixtes
4.9 (98.33%) 36 vote[s]


La Nouvelle-Orléans est une ville synonyme de fête et de bon temps. C'est aussi historiquement important comme lieu de naissance du cocktail.

Et je ne parle pas seulement de l'ouragan bourré de sucre et à base de rhum, né du bar Pat O'Brien.

Je fais référence au concept du cocktail comme une toute nouvelle catégorie de boissons mélangées.

Surpris? Moi aussi!

Ce n'est qu'une des nombreuses histoires que vous entendrez lors d'une tournée historique.

Si vous cherchez à ajouter du contexte à votre consommation de boissons ou si vous voyagez en solo et si vous préférez une compagnie pour une tournée des bars, cette visite est faite pour vous.

Mai Tai

Bar de l'histoire du cocktail NOLA

1. Tiki Tolteca

La tournée a débuté à (301 N. Peters St), un bar tiki d’Amérique latine ouvert dans les années 1980 et qui se présente comme le premier bar tiki de la Nouvelle-Orléans.

Ici, j'ai rencontré les autres membres de notre groupe de touristes, ainsi que Ben, notre guide touristique plus grand que nature.

Ben a reconnu qu'il n'y avait aucune raison particulière pour que la première barre de la tournée soit Tiki Tolteca, à part le fait qu'il n'était pas très occupé à 17 heures.

Mai Tai

Il nous a apporté chacun un mai tai (rhum, citron vert, curacao et sirop d'orgeat) dans un gobelet en plastique.

Consommer de l'alcool dans la rue est légal à la Nouvelle-Orléans tant qu'il est dans un gobelet en plastique. En conséquence, de nombreux bars servent des boissons en plastique au lieu de verre.

Voir également:

Sazerac (à gauche) et Brandy Crusta (à droite)

2. Restaurant SoBou

Une fois que nous nous sommes présentés et que nous avons terminé notre mai tais, nous avons marché un bloc et demi pour aller au W ​​Hotel New Orleans (310 Chartres St).

Ici, nous avions la cour extérieure pour nous tous seuls.

En attendant nos cocktails, Ben nous a montré un exemplaire de, une collection complète de recettes publiées par Jerry Thomas en 1862.

Jerry Thomas était à l'époque le barman le plus renommé des États-Unis. Son guide est devenu la référence incontournable des barmans.

C'est ici que nous avons également appris quels ingrédients composent un cocktail:

  • esprits
  • sucre
  • eau
  • bitter

En l'absence de l'un de ces ingrédients, et techniquement, vous ne buvez pas de cocktail.

Le gin tonic, la vodka et la canneberge, et le tournevis ne sont que trois des nombreux cocktails que j'ai toujours qualifiés de cocktails.

Brandy Crusta

Sazerac

Le premier cocktail que nous avons essayé est le Sazerac, qui remonte à 1838 lorsque Antoine Peychaud l’a créé dans son apothicaire de la Nouvelle-Orléans.

Largement reconnu comme le premier cocktail au monde, il était à l'origine composé de brandy, de sucre, de bitters et d'absinthe.

Au début du 20ème siècle, quand le cognac est devenu plus difficile à trouver, le whisky de seigle a été remplacé.

Chez SoBou, le Sazerac est fabriqué à partir de whisky de seigle, de brandy, d'amers, de sirop de canne de Steen et de rinçage Herbsaint. Il est garni de zeste de citron et servi propre (sans glace).

J'ai trouvé le Sazerac trop fort pour mes goûts. Je ne suis pas un buveur de whisky, ce n'est donc pas quelque chose que je commanderais à l'avenir.

Brandy Crusta

La Brandy Crusta, qui a été inventée par le barman Joseph Santini dans son bar à la Nouvelle-Orléans, Jewel of the South, dans les années 1850, me plait davantage.

Le Brandy Crusta est composé de cognac, de jus de citron, de curaçao, de liqueur de marasquin et d’amers.

Le bord du verre est trempé dans du sucre et il est garni d’une longue tranche d’écorce de citron.

Notre groupe de cocktail

À ce stade, notre joyeux groupe s'entendait bien. Comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessus, nous n'étions pas nombreux.

Il y avait deux soeurs, un couple, moi-même et notre guide Ben (tout à droite). Quelques autres s'étaient inscrits, mais n'ont pas réussi.

Sauterelle

3. Le restaurant de Tujague

Notre troisième arrêt de la nuit était à 10 minutes à pied.

Fondé en 1856, (823 Decatur St) est le deuxième restaurant le plus ancien de la Nouvelle-Orléans.

Le comptoir de cyprès de Tujague, importé d'Europe, datant du milieu du XIXe siècle, manque de tabourets. Il ne reste que des places debout, comme cela a toujours été le cas.

Sauterelle

C'est ici que la sauterelle a été inventée au début du 20ème siècle.

Le cocktail est préparé en secouant à parts égales crème de menthe et crème de cacao, crème épaisse et glace, puis en filtrant le liquide réfrigéré dans un verre.

Le résultat est épais, lourd et doux. J'apprécie généralement les boissons sucrées, mais le crémeux était trop pour moi. C'est comme un dessert liquide à la menthe et au chocolat.

Français 75

Français 75

Nous avons également goûté le French 75 chez Tujague, qui s'est avéré être ma boisson préférée de la nuit. Ce cocktail est composé de gin, champagne, jus de citron et sucre.

Contrairement aux trois cocktails précédents que nous avons essayés, le French 75 n’a pas ses origines dans le Big Easy. Le French 75 a été créé en 1915 au barreau de New York à Paris, en France.

À ce stade, j'avais de la difficulté à suivre Ben et ses récits.

Ruffagnac

4. Bourbon “O” Jazz Bar

Notre quatrième et dernier arrêt de la nuit a été l’hôtel Bourbon Orleans (717 Orléans St), situé à cinq minutes à pied seulement de Tujague.

Le bar est géré par Cheryl Charming, qui a été nommée Mixologue de l'année en 2015 par le magazine New Orleans.

C'est juste sur Bourbon St, et propose des concerts de jazz tous les soirs, ce qui en fait un excellent endroit pour terminer la tournée.

Le Ruffagnac

On nous a servi le «Ruffagnac» dans un gobelet en plastique, ce qui, selon mes archives, m'a plu.

Mais, je ne me souviens pas de ce qu'il y a dedans, et ce n'est plus au menu du bar!

Pouvez-vous m'en vouloir, cependant? Si vous parvenez à la fin de la tournée historique du docteur Gumbo à la Nouvelle-Orléans en vous souvenant de tout ce que votre guide a partagé, je vous en félicite.

Les visites se déroulent presque toutes les nuits, de 17h à 20h. pour la disponibilité et pour réserver votre visite.

Le coût est de 70 $ par personne et comprend les boissons. Si vous voulez faire le tour, mais que vous préférez ne pas boire, le coût est de 35 $.

____

Mon voyage à la Nouvelle-Orléans était en partenariat avec Hostelling International USA; ce La visite a été fournie avec les compliments de Doctor Gumbo Tours Toutes les opinions sont les miennes.

Dernière mise à jour le

Your Message...Your name *...Your email *...Your website...

Laisser un commentaire